Le bijou qui rajeunit enfin la perle !

.

Suivez moi :)

Chercher

LE SAPHIR

Le saphir est l’une des quatre pierres précieuses. Très proche du rubis dont il partage nombre de caractéristiques, le saphir est utilisé depuis l’antiquité pour orner bijoux et broderies. Sa beauté mystérieuse et sa complexité dotent la pierre précieuse d’un charisme tout particulier, propice aux divagations religieuses et poétiques. Ce n’est sans doute pas un hasard si les bagues des cardinaux sont dotées de saphir, ou si son nom apparait à de multiples reprises dans la Bible, où il est notamment indiqué que c’est de saphir que sont faites les Tables de la Loi.

Aux origines du saphir

 

Le saphir est, comme le rubis, une variété gemme du corindon. À vrai dire, saphir et rubis sont presque exactement la même pierre à une différence près : leur couleur. En effet, alors que l’on trouve des saphirs de couleurs très différentes, un rubis est toujours rouge.

De fait, un saphir pourra être vert, jaune, rose, violet voire même incolore. Mais la pierre précieuse est surtout réputée pour ses déclinaisons de couleur bleue, laquelle lui a par ailleurs donné son nom actuel. En effet, « saphir » serait issu des racines grecques (sappheiros) et latines (sapphirus), signifiant toutes deux « bleu ».

Notons qu’il existe aussi des saphirs aux tons rose-orangé ou rose-violacé, nommés « Saphir Padparadja », que l’on pourra traduire par « fleur de lotus », en langue cinghalaise. Ces saphirs sont la variété la plus rare, et donc la plus recherchée.

C’est dans la constitution chimique du saphir que l’on trouve l’explication à cette variété de couleurs. Les saphirs sont constitués de cristaux d’oxyde d’aluminium, et la formule chimique de cette pierre précieuse est Al2O3. Une fois n’est pas coutume, ce sont pourtant les supposés « défauts » de la pierre précieuse qui lui offrent toute sa gamme de couleurs : on trouvera par exemple du vanadium responsable de ses coloris violets, du chrome pour son teint rose, du fer pour ses reflets jaunes et verts et enfin du titane, responsable de sa gamme des bleus.

Enfin, la dureté du saphir est, comme celle du rubis, estimée à 9 sur l’échelle de Mohs.

Les principales mines du saphir

 

Nous l’avons expliqué, les saphirs les plus réputés sont les fameux Saphirs Padparadja.

Comme leur doux nom le laisse aisément deviner, historiquement ces saphirs proviennent d’une contrée indienne, et plus précisément de Ceylan (récemment renommée Sri Lanka). C’est à partir de cette région du monde et jusqu’au tout proche Cachemire que l’on trouve les plus beaux saphirs au monde, ceux du Sri Lanka étant plus réputés pour leur teinte violette, et ceux de Ceylan pour leur bleu intense.

Pourtant, les diverses provenances des mines de saphirs à travers le monde pourront en étonner plus d’un. Contrairement aux idées reçues, on trouve des gisements de saphirs dans des contrées très variées, telles que les Etats-Unis, le Canada, l’Australie ou même la France !

Ces dernières années néanmoins, Madagascar est devenu l’une des principales régions exportatrices de saphirs, jusqu’à représenter aujourd’hui une part estimée à 20% de la production mondiale.

La valeur du saphir

 

Entre deux pierres précieuses répondant au doux nom de saphir, il peut exister une différence de prix pour le moins considérable. Il est donc nécessaire de bien se renseigner avant tout achat et de demander au bijoutier un certificat d’authenticité mentionnant chacun des points suivants.

À titre d’exemple, le saphir le moins cher sera généralement le saphir dit pierreux (quelques euros à peine pour un carat), reconnaissable à sa couleur bleu-gris et à son opacité particulière, très différente de l’éclat hypnotisant du saphir bleu royal en provenance du Sri Lanka (dont la valeur peut atteindre plusieurs centaines de milliers d’euros le carat).

Comme toujours lorsqu’il est question de pierres précieuses, ce sont 4 grandes catégories de mesures qui en définiront la valeur : les 4C. L’équation de ces 4C donnera son prix au saphir.

— Quels sont les différents critères d’évaluation d’un saphir ? —

    ♦ Couleur :

 

 

Plus un saphir est bleu et éclatant, plus sa valeur sera élevée. Seront considérés comme de très haute valeur les saphirs bleus du Cachemire, ou bleu roi du Sri Lanka. À l’inverse, les saphirs bleu-vert d’Australie (parfois appelés « bleu d’encre ») seront beaucoup moins côtés.

On portera en outre une attention toute particulière à l’homogénéité de la couleur du saphir.

    ♦ Carat :

Ce ne sera pas une surprise, à l’instar du diamant ou du rubis, plus un saphir est gros, plus il aura de valeur. Il y aura évidemment de quoi rêver lorsque l’on connait la taille du plus gros saphir découvert par l’homme (à Madagascar en 1995) : le légendaire Millenium Sapphire est en effet estimé à…. 61 500 carats.

    ♦ Clarté :

 

Une importance toute particulière sera donnée à la clarté du saphir, et seul l’œil d’un lapidaire expérimenté sera à même d’évaluer avec justesse cette dernière.

Un saphir de valeur pourra néanmoins être reconnu par tout le monde, tant son éclat, la force de ses reflets et la magnificence de la lumière qui le traverse seront uniques.

    ♦ Cut :

 

 

Comme pour toute pierre précieuse, la taille du saphir a pour vocation de libérer le potentiel de son éclat et de sa couleur. Or l’éclat peut être très variable d’un saphir à l’autre, et sa taille changer en fonction. Pour le saphir étoilé, on favorisera par exemple la taille dite en cabochon. La plupart des saphirs sont néanmoins taillé en coussin, ou en forme ronde ou ovale.

saphirs taillés

L’entretien du saphir :

Un saphir devra être entretenu de la même façon qu’un rubis. La meilleure méthode à appliquer chez vous demeure celle du chiffon et de l’eau savonneuse.

Pour cela, mettez un peu de savon dans une eau tiède ou à température ambiante, et plongez-y un chiffon doux. Le saphir étant une pierre particulièrement dure, ne craignez pas de le rayer. Une fois passé le chiffon imbibé d’eau savonneuse, rincez votre saphir avec de l’eau pure, puis séchez-le à l’aide d’un autre chiffon très doux, et sec.

Vous pouvez aussi utiliser une brosse à dents à poils doux plutôt qu’un chiffon. Cela présentera l’avantage de nettoyer votre bijou serti de saphir dans les moindres recoins. Attention toutefois, car si votre saphir ne risque pas d’être détérioré pendant l’opération, ce ne sera pas forcément le cas pour le reste du bijou. Les matériaux plus mous comme l’or ou certaines autres pierres risqueront d’être rayés ou abimés.

Vous pouvez aussi demander conseil à votre bijoutier-joaillier, lequel vous conseillera éventuellement un entretien aux ultrasons.

Pour toute question, nous sommes là pour vous aider.

JDL Paris - Le bijou qui rajeunit enfin la perle de culture ! - Joaillerie Made in France