Le bijou qui rajeunit enfin la perle !

.

Suivez moi :)

Chercher

LE RUBIS

Aux origines de la pierre ardente :

Le mot rubis vient du latin ruber, en référence à sa couleur rouge. En sanskrit, on l’appelle ratnaraj, expression qui pourrait être traduite par « roi des pierres précieuses ».

Il tire sa formation d’une origine magmatique ou métamorphique. Cela signifie que, sous l’effet de très fortes chaleurs ou pressions, plusieurs autres roches se sont modifiées pour donner celle dont il est tiré, le corindon.

Il partage d’ailleurs cette origine similaire, le corindon, avec le saphir. On explique la différence notable de couleur entre ces deux pierres par la présence d’atomes de chrome, qui donnent au rubis la sienne.

Ces atomes représentent environ 2% de sa composition chimique, comprenant par ailleurs de l’alumine anhydre cristallisée, du fer, du manganèse, du silicium, du vanadium et du nickel.

Mais l’un des éléments les plus notables demeure sans doute ces minuscules inclusions de titane, lesquelles lui donnent ses reflets proprement magiques. De fait, comme pour le diamant, il est rarissime de trouver un rubis sans inclusions.

Qu’est ce qu’un rubis ?

Le rubis fascine au premier regard. Il est si difficile de se détacher de sa beauté, de ses reflets chatoyants et de sa lumière magnifique, qu’on le trouve parmi les légendes des siècles passés, sur les couronnes ou sur les parures de toutes les reines, de tous les empereurs.

De nos jours, on lui préfère souvent le diamant, mais ne nous y trompons pas : le rubis est bien plus rare, et bien plus cher aussi.

Les pays exportateurs de rubis :

De très loin, c’est la Birmanie qui détient la palme de la plus grande production de rubis. À elle seule, elle représente près de 90% de la production mondiale. Le plus important gisement de rubis au monde se trouve précisément à Mong Hsu, au nord-est du pays. Les rubis en provenance de cette région sont d’une magnificence particulière, et on les reconnait facilement puisqu’ils sont naturellement bicolores (noirs au centre, rouges à l’extérieur). C’est de cette région que viennent les plus beaux rubis au monde, dits couleur « sang de pigeon ».

Après la Birmanie, les plus grands pays exportateurs de rubis sont le Mozambique, le Sri Lanka et Madagascar.

Le rubis est une pierre précieuse mais aussi incroyablement dure :

La dureté du rubis est estimée à 9 sur l’échelle de Mohs. Il est le quatrième minéral le plus dur au monde, juste après la londaléite, la moissanite et son grand rival le diamant.

C’est pourquoi on en trouve la présence non pas uniquement sur nos bijoux, mais aussi dans l’industrie, ou l’horlogerie. Ses caractéristiques uniques en termes de transparences et de dureté ont ainsi permis l’invention de systèmes de montres ou même d’un laser à rubis en 1960 (voir à ce propos les travaux de Théodore Maiman).

Mais ne nous y trompons pas : les rubis utilisés dans l’industrie ne sont pas tout à fait les mêmes que ceux que l’on utilise en joaillerie. Il s’agit en réalité de rubis synthétiques, généralement créés grâce à des agrégats de poudre de rubis.

Comment estimer la valeur d’un rubis :

Comme pour les diamants, la valeur d’un rubis est soumise à la notation des « 4C ».

Les « 4C » sont :

    ♦ La pureté (Clarity) :

On entend par là la pureté du rubis, c’est-à-dire de la proportion d’inclusions dont il est composé. Les rubis les plus purs obtiennent parfois la mention AAA, signifiant leur très grande clarté (et leur très grande valeur).

    ♦ La taille (Cut) :

Concerne la taille du rubis, un élément particulièrement important puisqu’elle influencera beaucoup sur sa brillance et son éclat

    ♦ Le carat :

L’unité de poids de toutes les pierres est le Carat.
1 carat correspond à 0,2g.
Il ne faut pas confondre cette unité de poids avec les carats des alliages d’or ou d’argent qui indiquent le « titre », c’est-à-dire la quantité d’or fin contenue dans ces alliages.
Le mot carat vient du mots « caroubier » car les graines de caroube font toutes le même poids : 0,2g ! Ces graines servaient à l’époque d’unité de mesure.

Rubis

    ♦ La couleur (Color):

Il existe de nombreuses variantes de couleurs pour cette pierre précieuse. Couvrant de nombreuses gammes de rouge, du rouge rosé à un rouge plus profond et plus sombre, il est considéré que la couleur dite « de sang de pigeon» est la plus rare. On trouve aussi des rubis tirant sur l’orange, le rose ou le violet. Cette pierre est dichroïque, c’est-à-dire qu’elle peut contenir plusieurs couleurs, comme l’orange et le rouge sombre par exemple, selon l’angle sous lequel on l’admire ;

Comment entretenir son rubis :

Pour entretenir votre rubis, vous pouvez faire appel à un professionnel, qui soumettra votre pierre précieuse à un nettoyage à la vapeur ou aux ultrasons.

Vous pouvez par ailleurs procéder à l’entretien du rubis par vos propres moyens.

Pour ce faire, commencez par plonger votre bijou une vingtaine de minutes dans un bol rempli d’eau tiède et savonneuse. Ensuite, frottez le bijou avec un chiffon doux ou une brosse à dents, à condition que les poils de celle-ci soient très doux.

Cette méthode de la brosse à dents possède l’avantage de permettre d’atteindre tous les coins les plus inaccessibles du bijou, mais devra être délaissée au profit de la méthode du chiffon au cas où le bijou serait en métal mou, tel que de l’or par exemple. Nous l’avons expliqué, ce n’est pas le rubis qui est ici en danger d’être détérioré, puisque cette pierre est particulièrement dure. Mais il faudra opter pour l’une des deux méthodes en fonction du bijou sur lequel le rubis est serti. Ensuite, rincez le bijou à l’eau, puis séchez-le à l’aide d’un chiffon doux.

Lors de l’achat de votre pierre, n’hésitez pas à demander au joailler quelle sera la meilleure méthode de nettoyage de votre bijou. Si la méthode par ultrasons ou à la vapeur sembleront plus efficaces, elles ne conviendront pas à toutes les pierres précieuses ou à tous les bijoux.

Enfin, le stockage sera une part très importante de l’entretien de votre rubis. Une fois tout à fait sec, déposez votre bijou serti de rubis dans un sac souple ou enveloppé à l’intérieur d’un tissu aussi doux que possible. En particulier si vous avez d’autres bijoux chez vous, car la dureté du rubis risquera de les détériorer.

Pour toute question, nous sommes là pour vous aider.

JDL Paris - Le bijou qui rajeunit enfin la perle de culture ! - Joaillerie Made in France